Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation (PAM)

Avec 86,7 millions de personnes aidées dans environ 83 pays chaque année, le Programme Alimentaire Mondial (PAM) est la première organisation humanitaire mondiale de lutte contre la faim, fournissant une aide alimentaire dans les situations d’urgence et travaillant avec les communautés pour améliorer la nutrition et renforcer la résilience.

Alors que la communauté internationale s’est engagée à éradiquer la faim, à assurer la sécurité alimentaire et à améliorer la nutrition d’ici 2030une personne sur neuf dans le monde ne mange toujours pas à sa faim. L’aide alimentaire est au cœur de la lutte pour briser le cycle de la faim et de la pauvreté. 

1. En 2017, Aménagement des champs communautaires par les ménages retournés, déplacés et familles d’accueil vulnérables dans la chefferie de Bahude, territoire de Masisi, Province du Nord-Kivu par la distribution directe des vivres a 165 ménages vulnérables retournes et IDPS en familles d’accueil.

2. En 2017, Projet: 2008.32.F1, le PAM est intervenu dans l’assistance en vivres en faveur des 165 ménages déplacés, retournés et hôtes vulnérables, et victimes des calamités naturelles membre de la DPF.
Cette activité intervient dans le cadre de Food For Work pour couvrir la période de soudure des agriculteurs qui travaillent en synérgie dans les champs communautaire de la DPF dans les sites de Buhunga, Bweremana et Kirwa territoire de Masisi.
Dans l’ensemble, la DPF a récéptionné 102,675 MT (74,025MT de Maize meal, 22,200MT de Split peas-Yellow, 5,557MT de Vegetable oil-carola, 0,900MT Sal-ionized).

3. En 2016, Distribution des vivres en faveur des déplacés, retournés et familles vulnérables de Kashuga, Ibuga I et Ibuga II, sous l’appui du Programme Alimentaire Mondial.

4. En 2016, Projet d’autonomisation des déplacés internes, retournés et familles vulnérables dans les territoires de Masisi et Rutshuru.

5. En 2015, Assistance en vivres et non vivres aux ménages déplacés, retournés et hôtes vulnérables, et victimes des calamités naturelles de Bweremana, territoire de Masisi.