Capacitations de la DPF

Expertise et expérience de la DPF dans le domaine sectoriel

Mandat, domaine sectoriel et couverture géographique de la DPF

La mission principale de l’organisation DYNAMIQUE PAYSANNE FEMININE consiste à promouvoir les initiatives locales des agriculteurs et éleveurs, la protection de l’environnement, la transformation, la conservation et la commercialisation des produits agropastoraux dans les provinces du Nord-Kivu, Sud-Kivu, Tshopo et Kinshasa en vue de l’amélioration des conditions de vie de la population par la création d’emploi et la mise en œuvre des projets d’intérêts communautaires. 

La DPF aspire à une population indemne de toute forme de pauvreté, de la faim et discrimination liée au genre, caractérisée par la création de l’emploi, la restauration des infrastructures de base et l’égalité entre les hommes et les femmes dans un processus de développement et un contexte d’une société stable et paisible pour l’éducation efficace et efficiente des enfants.

La DPF intervient dans les domaines suivants :

a)      Sécurité Alimentaire (Agriculture et élevage) et Nutrition ;

b)      Prévention et lutte contre les SGBV et autres MST ;

c)      Bonne Gouvernance ;

d)      Protection de la Femme, la jeune fille et l’enfant;

e)      Protection de l’Environnement ;

f)       Santé, Hygiène et Assainissement ;

g)       Transformation sensible de conflits et consolidation de la paix ;

Situation géographique

Les DYNAMIQUE PAYSANNE FEMININE (DPF) est une organisation créée et enregistrée officiellement depuis 2011. Elle réalise ses activités dans les Provinces du Nord en territoires Masisi, Rutshuru, Nyiragongo et Walikale, dans le Sud-Kivu en territoires de Kalehe et Kabare, dans la Ville province de Kinshasa Commune Rurale de NSELE depuis Avril 2019 et en a commencées dans la province de Tshopo depuis septembre 2020.

Le Siège social et d’exploitation se trouve dans le Village de Nyabibale, Groupement Mupfunyi Shanga, Chefferie de Bahunde, Territoire de Masisi Province du Nord-Kivu.

Les activités quotidiennes et plus effectives sont réalisées dans le Masisi Bord du Lac (Groupements Kamuronza, Mupfunyi Shanga, Mupfunyi Karuba, Bashali, …) Dans la Zone de Santé de Kirotshe.

Le bureau Administratif est situé dans la Ville de Goma

 

Expertise et spécialités à disposition

  • De 2009 à nos jours, la DYNAMIQUE PAYSANNE FÉMININE a réalisé les activités suivantes dans les Territoires de WALIKALE, de MASISI, RUTSHURU et NYIRAGONGO au Nord-Kivu, Territoires de KALEHE et KABARE au Sud-Kivu, de Kisangani à Tshopo et à Kinshasa :
  • Un projet de réponse multisectorielle pour assister les femmes et filles déplacées, retournées et résidentes victimes des SGBV via l’appui financier de l’agence Onusienne ONUFEMMES, dans le territoire de Masisi au NK ;
  • Création, structuration et organisation de FBA (Farmers Busness Association) dans le territoire de KABARE et KALEHE au Sud-Kivu dans le cadre de sous traitance appuyé par WORLD VISION ;
  • Structuration des paysans agriculteurs en Organisations Paysannes des Agriculteurs (OPA) dans différents sites de production en Territoires de Masisi et Walikale en Province du Nord Kivu, grâce aux fonds propres de la DPF (Contribution des membres) ;
  • Sensibilisation des populations aux techniques agricoles améliorées, à l’intégration de l’agriculture – élevage pour une meilleure production agricole durable, la valorisation par la transformation et la commercialisation des produits agricoles avec l’appui de la FAO/Bureau de Goma ;
  • Sensibilisation des paysans sur les nouvelles techniques agricoles et la relance de l’agriculture, avec l’appui de la FAO Italie, Projet GTFS.
  • Renforcement des capacités de production des OPA à l’usage des engrais chimiques pour une meilleure productivité, avec l’appui de la FAO Italie, Projet GTFS.
  • Construction d’une Minoterie pour la transformation des produits agricoles – Filière maïs, avec l’appui du projet GTFS/RAF/391/ITA
  • Création des Mutuelles de Solidarité pour la lutte contre la pauvreté et la faim au sein des ménages grâce aux fonds propres de la DPF (Contribution des membres) ;
  • Formation de 2228 femmes chefs de ménages membres de la DPF dans l’utilisation des foyers améliorés en vue de préserver les écosystèmes et la lutte contre la déforestation en Territoire de MASISI, Groupement Chefferie des BAHUNDE, avec l’accompagnement du Chef de Groupement et les fonds propres de la DPF.
  • Production et Multiplication des semences de haricot bio fortifié et leur certification par le Service National des Semences « SENASEM », avec l’appui du Centre International de l’Agriculture Tropicale/HarvestPlus.
  • Création et mise en place des Champs Ecoles Paysans (CEP) dans différents OPA, et Exploitation des champs communautaires dans 14 sites de productions agricoles, avec le financement du Royaume Belge via FAO
  • Augmentation des revenus des ménages agricoles vivant dans l’insécurité alimentaire à travers la production agricole et la diversification de la production des petits fermiers et la commercialisation accrue des produits agricoles dans les zones de Santé de Kalehe et Minova, avec l’accompagnement de Word Vision ;
  • Renforcement de la consolidation pacifique, lutte contre les violences faites aux femmes et la cohésion sociale à travers l’appui aux groupes culturels et théâtraux du Territoire de Walikale, en territoire de Walikale, Province Nord-Kivu ;
  • Assistance technique et formation sur les chaines des valeurs agricoles et l’amélioration de l’accès au marché, avec l’appui de Word Vision/Goma
  • Apport de réponse multisectorielle en assistance aux femmes et filles réfugiées et déplacées internes en RD Congo, Province du Nord-Kivu dans le territoire de Masisi et de Walikale.
  • Reboisement de 250 hectares des terres et la lutte antiérosive dans les territoires de Masisi, Rutshuru et Nyiragongo en province du Nord-Kivu/OSRO/707/GER avec l’appui financier du gouvernement allemand au travers la FAO ;
  • Reboisement de 100 hectares des terres et la lutte antiérosive dans le territoire de Rutshuru en province du Nord-Kivu/UNJP/GLO/792/WFP avec l’appui financier du gouvernement canadien au travers la FAO

Principaux résultats obtenus au cours de 5 dernières années par source de financement (partenaire Financier)

  • 55 femmes et filles déplacées, retournées et résidentes victimes des SGBV bénéficient des réponses multisectorielles via l’appui financier de l’agence Onusienne ONUFEMMES,
  • 256 femmes chefs de ménages agricoles dans différents sites de production en Territoires de MASISI en Province du Nord Kivu et KALEHE et KABARE en Province su Sud Kivu, grâce aux fonds propres de la DPF (Contribution des membres) sont structurés dans les Organisations Paysannes ;
  • 1 Minoterie pour la transformation des produits agricoles – Filière maïs, construite avec l’appui du projet GTFS/RAF/391/ITA
  • Les revenus accus et améliorés de 1385 petit producteurs agricoles dont 950 femmes et 435 hommes vivant dans l’insécurité alimentaire à travers production agricole et la diversification des moyens de subsistances et la commercialisation accrue des produits agricoles dans les zones de Santé de Kalehe et Minova, avec l’accompagnement de Word Vision ;
  • 14 Champs Ecoles Paysans (CEP) des différentes Organisations Paysannes Agricoles et 14 champs communautaires crées et mis en place dans 14 sites de productions agricoles, avec le financement de la République Belge via FAO.
  • 2228 ménages membres de la DPF Formés sur l’utilisation des foyers améliorés en vue de préserver les écosystèmes et la lutte contre la déforestation en Territoire de MASSI, Groupement Chefferie des BAHUNDE, avec l’accompagnement du Chef de Groupement et les fonds propres de la DPF.
  • 1002 ménages représentés par des femmes sont encadrés dans les champs communautaires à Kisangani en province de Tshopo ;
  • 110 Ménages représentés par 60 femmes et 50 hommes sont encadrés dans les champs communautaires dans le territoire de Walikale en province du Nord-Kivu ;
  • 2228 femmes regroupées dans 74 Organisations paysannes ont bénéficiés de l’accompagnement technique et sensibilisation sur la justice climatique, l’agriculture durable et environnementale avec l’appui financier des Fonds Mondial pour la Femme ;
  • 185 hectares de terres sont reboisés sur la colline Kinihira dans les territoires de Masisi, Rutshuru et Nyiragongo en Province du Nord-Kivu avec Appui de la FAO sous financement du Gouvernement Allemand 
  • 110 hectares de terres sont reboiser dans le groupement Bweza, territoire de Rutshuru au Nord-Kivu avec Appui de la FAO sous financement du Gouvernement Canadien ;

 

 

Expérience avec la participation communautaire, la Chaine de Valeur agricole, la collaboration avec toutes les associations et les services étatiques, la pérennisation des projets et autres thèmes transversaux (le genre, les adolescent(e)s, le développement des jeunes enfants, la résilience…)

Compte tenu de la légitimité de la DYNAMIQUE PAYSANNE FEMININE (DPF) dans les zones, les populations accompagnent et s’approprient de ses activités. Les bénéficiaires, contribue de manière significative à toute les étapes des acticités réalisés, par disponibilisation des espaces, des champs écoles paysans pour les activités de promotion nutritionnelle à travers les potagers, quelque fois la disponibilisation de lieux de renforcement de capacité (formation et sensibilisation), les leaders locaux mobilisent la population sous forme de main d’œuvres pour les projets communautaires par ex : la construction des minoteries de transformation de produits agricoles, d’aménagement de marais et lutte contre les érosions par le reboisement,…

Quel que soit la nature des activités, la DYNAMIQUE PAYSANNE FEMININE (DPF) s’appuie sur la sensibilisation à la cohésion sociale et l’intégration de toutes catégories (ethnies différentes, les peuples marginalisés…) de population dans ses activités comme approche de résolution des conflits.

 

La valorisation de l’implication active des femmes est le socle envisagé comme stratégie de mise en œuvre de toutes les activités de la DPF, notamment dans la prévention des violences faites aux femmes et filles, la promotion du genre constituant un domaine important dans le cadre de bon partenariat.

Aussi, dans sa stratégie d’intervention, la DYNAMIQUE PAYSANNE FEMININE (DPF) met l’accent sur la sécurité alimentaire pour une bonne nutrition maternelle mais aussi à l’éducation et à la santé accordée aux bénéficiaires et leurs enfants filles et garçons. La sélection des acteurs de nos projets se fait sur base des critères objectifs dans le strict respect du genre. Les responsabilités sont attribuées à la fois aux filles/femmes et aux garçons/hommes.

Les dynamiques sociétales contribuant à la perpétuation et la tolérance vis-à-vis des violences sexuelles sont prises en compte dans le ciblage des bénéficiaires des appuis à la réinsertion afin d’assurer que la cohésion sociale et familiale ne soit pas perturbée par les interventions.

Expérience locale, présence de l’organisation et relations avec la communauté

Programmes en cours dans le domaine sectoriel

1.Dans les domaines de la sécurité alimentaire et l’agriculture : Les secteurs dans lesquels la DPF s’est arrogé, joue un rôle majeur dans la lutte contre les écarts alimentaires dans les ménages et favorisent la résilience communautaire, la sécurité alimentaire et la bonne nutrition aux populations déplacées, retournées, les SGVB qui se sont succédées à l’Est de la RDC depuis plus de 2 décennies. A toutes les saisons culturales (Grande et Petite, la DPF vient en secours aux nécessiteux en semences améliorées et leurs encadrements dans les champs communautaires…). 

2. Dans le domaine de la protection (SGVB) : Cinquante femmes victimes des violences sexuelles qui auraient bénéficié de l’appui de ONUFEMME, grâce au projet réponses multisectorielles aux femmes et filles retournées à l’Est de la RDC (en 2016-2017) continuent à bénéficier des fonds rotatifs accordés aux groupes solidaires (Mutuelles de Solidarité : MUSO). Ces fonds sont gardés en compte des MUSO, à la Banque SMICO de Goma, nous réalisons des campagnes de sensibilisation sur le genre et les droits de Femmes, nous renforçons l’autonomisation socioéconomique des femmes et filles par l’appui à la chaine de valeur agricole, la promotion de la masculinité positive et la sensibilisation au genre dans la Chaine de Valeur Agricole.

3. Dans le domaine de l’éducation : La DPF appui les enfants vulnérables scolarisés dans les écoles de Bweremana (EP Miteetso) avec ses petits moyens de bord. Les relations de la DPF avec sa base sont au bon fixe et pérenne.

La DPF conclut des partenariats avec les écoles locales des zones du projet en vue de faciliter l’accès à l’éducation des enfants des bénéficiaires. Qui après récoltes s’effectue le payement des frais scolaires. Une stratégie envisagée sous forme de crédit éducation.

La DPF compte contribuer à la réhabilitation de l’institut Bukobati à Masisi par l’assistance en 100 tôles.

4. Dans le domaine de la protection de l’environnement et la justice climatique :

– Sous financement de la FAO nous réalisons le reboisement de 350 ha dans la province du Nord-Kivu en Territoire de Rutshuru, Masisi et Nyiragongo en faveur de 19029 ménages des petits producteurs agricoles dans le cadre du projet de résilience/P4P de PAM-FAO.

Nous réalisons l’éducation environnementale et la sensibilisation sur la protection des ressources naturelles.

– Sous Financement du Fond Mondial pour la Femme, nous réalisons l’accompagnement technique et le soutiens des actions des femmes dans la promotion de l’agriculture durable et environnementale et la justice climatique.

Connaissance du contexte local

Depuis ses interventions à la base en 2011, toutes les réalisations de la DPF dans son rayon d’action ont toujours été exécuté dans un contexte peut tendre suite aux hostilités des groupes armés, des forces négatives, des éléments incontrôlés des FARDC etc…

En dépit de toutes ses difficultés, l’organisation cherche à atteindre ses objectifs et la satisfaction de sa cible. 

Réseaux en place

Depuis sa création en 2011 jusqu’à nos jours, la DYNAMIQUE PAYSANNE FEMININE « DPF » en sigle, a réalisé des activités retracées ci-après, avec les partenaires nationaux et internationaux, les Organisations des Nations Unies à découvrir à travers ces lignes :

– Dans le domaine de l’agriculture, la DPF conjugue avec le Ministère National et Provincial de l’Agriculture, les Associations Paysannes, les Coopératives Agricoles, le Cluster SECAL Alimentaire, les ONG nationales et internationales ainsi que les organismes onusiens.

– Dans le domaine de la Protection (SVBG), la DPF collabore avec le Ministère National et Provincial de la Santé, la DIVAS, le sous-cluster genre, le groupe thématique genre, etc.

– Dans le domaine de l’éducation, elle collabore avec les institutions scolaires exerçant dans son rayon d’action, le Ministère de l’Education National et provincial. Et elle participe au Cluster Education et protection également est partisans des groupes de travail Protection de l’Enfance (GTPE) et GTVBG.

Avec le Ministère de l’Agriculture RDC

L’impact de son apport a été considérable vu les résultats très positifs dans la production de plus de 40 tonnes de haricots et 90 tonnes des maïs pour une saison culturale.

Avec le SENASEM RDC

Production et Multiplication des semences de haricot bio fortifié et leur certification par le Service National des Semences « SENASEM », avec l’appui du Centre International de l’Agriculture Tropicale/HarvestPlus. Ces travaux ont été exécutés dans le territoire de Masisi, plus précisément à Shasha, Kirotshe, Kishengo, buhunga, kashenda, kyabondo et nyabibale/Bweremana.

Avec le Gouvernement Provincial du Nord-Kivu

En vue de renforcer les activités agricoles des petits producteurs et contribuer à l’amélioration de la productivité et la résilience des moyens des subsistances, S.E Mr le Gouverneur de la Province du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita a fait un don de 1000  houes aux OPs bénéficiaires de la DPF lors de son premier conseil ordinaire des ministres tenu à Bweremana en Septembre 2019.

Capacités en matière de gestion

Principaux partenaires de financement/ donateurs

GLOBAL FOUND FOR WOMEN, PAM, FAO, ONUFEMMES, WORLD VISION, IFDS, HARVEST PLUS, …

Personnel de base

La DPF dispose d’un personnel de base constitué des 13 agents permanents dont :

1 Coordinatrice chargée de coordonner toutes les activités de l’Organisation ;

1 Directeur chargé de projet/programme, c’est un assistant à la coordination et élabores, conçois et suit techniquement l’exécution de tous les projets de l’Organisation ;

1 Assistant au programme qui suit et évalue toutes les réalisations des activités du terrain ;

1 Chargé de la comptabilité et finances : s’occupe de commandement de dépenses, l’élaboration de rapport financier, enregistrement des opérations comptables, et du suivi de payement aux tiers (impôts, factures, salaires, ….) ;

1 Logisticien chargé d’achats et ventes des produits de la DPF ;

5 Ingénieurs agronomes Chargés de la production agricole et de reboisement ;

1 Chargé du genre et protection des femmes et enfants

1 Chargé de Suivi et Evaluation ;

1 Caissière : gardienne de trésorerie.