Plus de 7 hectares de terre reboisés par la DPF sous financement de Global Fund for Women dans la chefferie de Bahunde à Masisi au Nord-Kivu

Impliquées dans les activités du « projet d’accompagnement technique et de renforcement des capacités de leadership féminin sur l’agriculture durable et environnementale et la justice climatique dans la zone de santé de Kirotshe en territoire de Masisi, province du Nord-Kivu », 78 organisations paysannes ont été sélectionnées comme bénéficiaires du projet dans les groupements Mupfunyi Shanga, Mupfunyi Karuba et Kamuronza territoire de Masisi. Plusieurs activités ont été réalisées dans ce projet, notamment : Implémenter le projet,  Tenir de séances de formation pour renforcement des capacités organisationnelles,  Réaliser des campagnes de sensibilisation sur la justice climatique et l’agriculture durable et environnementale,  Réaliser les séances d’échange d’expérience et d’assimilation sur la justice climatique, et l’agriculture durable et environnementale,  L’aménagement des compostes, pépinières, transplantation et repiquages dans les champs des bénéficiaires pour agroforesterie… dans la zone de santé de Kirotshe, territoire de Masisi.

Ce projet vise à « Soutenir les solutions ou actions des 2228 femmes en matière de la justice climatique dans l’agriculture à travers un accompagnement technique et le renforcement des capacités dans la Zone de santé de KIROTSHE en Territoire de MASISI, Province du Nord-Kivu ».

Dans cette même optique, en collaboration avec les organisations locales basées dans la production des plantules, la Dynamique Paysanne Féminine a procédé à la plantation d’arbres légumineux. En Septembre 2019, pendant les séances de formations sur l’aménagement des compostes, pépinières, transplantation et repiquages dans les champs des bénéficiaires pour agroforesterie les participants ont reçu recommandation de transplanter les arbres légumineux dans leurs champs privés.

A l’occasion de la journée internationale de la femme rurale, célébrée chaque le 15 Octobre, une campagne écologique a été organisée en faveur des femmes bénéficiaires du projet ressortissant du groupement Kamuronza, territoire de Masisi. Les objectifs de cette campagne étaient : « Commémorer la journée Internationale de la femme rurale avec les femmes membres des Organisations Paysannes bénéficiaires du projet de Fonds mondiales pour les femmes ; Sonder les femmes rurales sur les acquis de restitution de la formation portant sur l’agriculture durable et environnementale et la justice climatique reçue dans leurs Organisations Paysannes respectives par les femmes leaders formées par la DPF sous le guide des Vulgarisateurs dans le groupement KAMURONZA ; Distribuer les plantules les plantules d’arbres légumineux aux femmes rurales qui ont participé à cette journée.

À l’issu de la rencontre, la MCP- KIMOKA nous a rendu disponibles 400 plantules espèces Grèveria, Acacia et Leucena. Cette approche de formation, information et de plantation des arbres légumineux est appréciée par la communauté dans la zone de santé de Kirotshe. 10 mois plus tard, les plantules d’arbres semées pendant la campagne écologique et les formations organisées atteignent une hauteur variant entre 2 à 3 mètres.

Ce projet financé par le Global Fund for Women a connu pour histoire de succès le reboisement dans les champs privés des bénéficiaires. Les paysans membres du projet témoignent qu’ils continuent la sensibilisation aux autres communautés.

Particulièrement à Bweremana, le champ communautaire de la DPF à Nyabibale (village de Bweremana) a été servi pour champ communautaire de démonstration de la plantation des arbres légumineux.

Selon que l’image l’illustre, l’agroforesterie devient pratique et acceptable par les paysans agriculteurs. Cette technique a plus à un bon nombre des paysans agriculteurs de la zone de santé de Kirotshe, Masisi.

La demande reste importante. Les paysans agriculteurs veuillent avoir autant d’arbres dans leurs champs privés. Ceci a été à la base du vol des jeunes plantules en vu de les transplanter dans les champs des particuliers qui n’étaient pas sélectionnés dans le projet.

Une bénéficiaire du projet s’exprime en ces mots : «  Au début, nous ne savions pas quel serait l’importance de l’agroforesterie, mais maintenant avec des formations et les réalités sur le terrain nous remarquons que les arbres légumineux sont d’une très grande importance pour notre santé et surtout pour la surproduction agricole. » Madame Bertha Chaupanga, une femme cheffe de 10 Maisons dans le village de Nyabibale continue : « Nous resterons reconnaissantes à la Dynamique Paysanne Féminine (DPF) pour cette nouvelle technique agricole pratiquée dans notre milieu».

Pour rappel, les arbres légumineux sont des plantes fixatrices d’azote atmosphérique dans le sol.
L’azote etant l’un des éléments mageur dont la plante a besoin en grande quantité, il stimule le développement de la plante, particcipe au développement du système racinaire tout en favorisant l’absorption des autres éléments minéraux par la plante.

Les arbres légumineux contribuent donc en grande partie à l’amélioration de la fertilité des sols et assure l’augmentation des rendements des cultures.

Samuel Habamungu

Partagez sur

Share on whatsapp
Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on telegram