DPF

Communiqué de la Dynamique Paysanne Féminine à l’occasion de la journée mondiale pour les réfugiés 2022

Toute personne sur notre terre a le droit à la sécurité, la paix et la stabilité où que ce soit ; cette personne doit jouir pleinement de ses droits. Des millions de personnes sont forcées chaque année de fuir leur milieu de résidence à la recherche de la paix, la sécurité, la meilleure vie. Ces personnes doivent être accueillies, sécurisées, intégrées et assistées.

En République démocratique du Congo où les guerres à répétition, les conflits régionaux, la crise politique et socio-économique ainsi que les désastres naturels font des centaines des milliers des réfugiés ainsi que des déplacés internes. Ces affres touchent majoritairement des femmes et des enfants. Les nouvelles atrocités naissent à l’est du pays suite aux affrontements sanglants qui opposent les Forces armées de la RDC (FARDC) aux rebelles du M23. Cette situation produit des centaines des déplacés, créant ainsi une crise humanitaire catastrophique dans un contexte politique, social et économique.

Il est donc de notre responsabilité, à travers le monde, particulièrement ici en RDC, de prendre conscience et de venir en aide, tant soit peu, aux personnes déplacées, de traiter humainement et dignement toute personne déplacée et mener des plaidoyers pour leur intégration sociale et économique dans les zones hôtes. Rappelons-nous toujours que ce n’est nullement un choix de se déplacer de son milieu habituel mais c’est une contrainte à laquelle on a trop souvent du mal à résister.

La Dynamique Paysanne Féminine appelle le gouvernement Congolais, tout en l’encourageant pour les efforts déjà fournis, de trouver des solutions nécessaires pour retrouver la paix et la stabilité dans les provinces du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et de l’Ituri dont le peuple est longtemps meurtri. Que ces solutions privilégient la paix, la cohabitation pacifique entre les peuples de la sous-région et que seul le langage de la paix soit prêché par tous.

Comme nous le faisons déjà à Kihimba dans la zone de santé de Mweso, territoire de Masisi et à Kanyaruchinya dans la zone de santé de Nyiragongo, territoire de Nyiragongo. Nous continuons à assister les déplacés internes et les populations hôtes en plaidant pour une paix durable.

A tous les déplacés, en cette journée leur dédiée, nous voudrions réitérer notre engagement pour un monde où l’inclusion prend place et l’amour règne ! Ne perdez donc nullement espoir car le futur est meilleur que le lendemain.

Merci.

Goma, le 20 Juin 2022

Mme Michaël BUHENDWA

Présidente du Conseil d’Administration de la DPF.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.