Dynamique Paysanne Féminine

URGENCE – DPF: ASSISTANCE DE VIVRES ET NON VIVRES AUX BÉNÉFICIAIRES VIVANT DANS LE CAMP DE DEPLACES A BULENGO ET CEUX INTERNES DANS L’HOPITAL PROVINCIAL DE GOMA

En RDC, depuis plusieurs mois, la violence a augmenté le nombre de personnes déplacées. Affectée par des crises sécuritaires et humanitaires liées au conflit armé entre les Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et le Mouvement du 23 mars (M23), la province du Nord-Kivu est touchée sur certaines zones, notamment les territoires de Rutshuru, Nyiragongo et Masisi. Entre mars 2022 et janvier 2023, la DTM a recensé une population déplacée estimée à 530 190 personnes. En moyenne, les ménages sont composés de cinq personnes et la majorité des personnes (58%) sont des femmes et 42% d’homme déplacés. Plusieurs familles continuent à se réfugier dans les zones paisibles, notamment dans les camps de déplacés se trouvant dans le territoire de Nyiragongo mais aussi dans ceux de la ville de Goma.

Une assistance accrue de la Dynamique Paysanne Féminine a été organisé à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la femme édition 2023 une activité d’assistance humanitaire en articles ménagers essentiels et en vivres pour les bénéficiaires du projet Soutien aux Solution des Femmes (SSF) vivant dans le camp des déplacés et ceux étant malades et hospitalisés et particulièrement les femmes enceintes et les femmes allaitantes se trouvant dans le camp des déplacés de Bulengo dans le Quartier Lac Vert à Goma et dans l’hôpital provincial du Nord-Kivu.

Ces objectifs :

  • Evaluer les besoins de ces dernières dans le camp des déplacés de Bulengo,
  • Identifier et enregistrer les ménages les plus vulnérables dans le camp des déplacés de Bulengo,
  • Informer les ménages les plus vulnérables sur le déroulement de l’activité de distribution,
  • Apporter une assistance humanitaire en AME et en vivre aux femmes déplacées enregistrées et celles se trouvant dans l’hôpital.

    Les critères de sélection des femmes devant bénéficier de l’aide de la DPF incluaient:

    • être sur la liste des bénéficiaires du projet,
    • vivre dans le camp,
    • être enceinte et allaiter un enfant de 0 à 1 an.

    Les stratégies utilisées pour atteindre ces résultats sans créer d’émeutes dans les camps comprenaient:

    • le suivi des orientations fournies par l’OIM,
    • la collaboration avec les autorités locales,
    • le ciblage des bénéficiaires par le personnel soignant du pavillon de la maternité.

    L’activité a été évaluée à 95% de réussite, avec 300 femmes identifiées, 300 jetons distribués, 150 bidons vides distribués, 125 bassines distribuées, chaque bénéficiaire a reçus un morceau de savon hygiénique, 200 bénéficiaires ont reçus 5Kg de farine de la Bouillie MASOSO, 200 bénéficiaires ont reçus 1 kg de sucre et 5 histoires du succès ont été documentées.

    Rédigé par : Kevin N. BIREGHO

    Leave a Comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *